Le coin des lecteurs : « Foutez-vous la paix »

Certains jours la pression que nous nous mettons nous fait prendre conscience que, sans doute, nous en faisons trop, que sans doute la première personne qui nous empêche de vivre : c’est nous-même.

Fabrice Midal, spécialiste de la méditation, développe avec « Foutez-vous la paix ! Et commencez à vivre » les injonctions que nous nous faisons chaque jour pour « réussir » au lieu de nous concentrer sur le moment présent.

En quinze chapitre, du premier « Cessez de méditer, ne faites rien » au quinzième « Cessez de discipliner vos enfants, la méditation n’est pas de la ritaline« , Fabrice Midal raconte comment nous nous mettons en difficulté, et pourquoi il est indispensable de relâcher (sans non plus tomber dans l’injonction du lâcher-prise).

L’auteur ne se complait pas dans le laxisme, mais dans la bienveillance et l’exigence, une exigence qui, elle même, demande à être à sa juste place, celle d’être présent là où nous devons être au moment présent et non pas dans ce que nous pensons que nous devrions être. L’exigence finalement, la seule, celle de sa propre acceptation.

Ainsi à partir de son expérience de la méditation, il démystifie l’attente qu’ont de nombreuses personnes pour améliorer les performances, ou pire encore, d’atteindre la sagesse que ce soit pour des salariés, cadres ou enfants. Pour Fabrice Midal il faut revenir à l’essence même de la méditation : s’écouter, écouter, ressentir, prendre le temps, bref ne rien attendre !

Et de fait vivre c’est accepter ce que l’on est, nos défauts, nos paradoxes, nos ambivalences qui sont autant de qualités, nos angoisses qui sont autant d’espoirs, nos révoltes qui sont autant de sagesses.

Un livre à lire et à garder sous la main, pour replonger en cas d’urgence dans un chapitre, pour se libérer de son propre esprit, pour s’autoriser à être soi-même.

Foutez-vous la Paix ? Fabrice Midal, éditions Pocket, et son site internet : https://www.fabricemidal.com/ et enfin sur Amazon.