Les bonnes résolutions en 5 étapes

Les bonnes résolutions en 5 étapes

Incorrigibles !

Sur la table trainent les papiers des chocolats, les baskets répandues dans l’entrée, rien à faire, les bonnes résolutions semblent déjà perdues au lendemain de la nouvelle année et des promesses intenables.

 Bien sûr les chocolats ne méritent pas la poubelle et les baskets seraient bien mieux utilisées pour le sport ou la marche. Mais les bonnes résolutions ne peuvent pas non plus s’envoler à la moindre crise de flémingite.

 Je me suis alors demandé ce qui faisait que certaines résolutions tenaient et d’autres pas !

Et j’ai découvert un secret… il y a une formule magique

Vous aussi vous voulez découvrir la réussite à coup sûr ? (Normalement c’est là que vous entrez votre mail pour que je vous envoie mon livre blanc sur les 5 étapes du succès de vos résolutions 2019) ! Heureusement ma résolution est de rester moi-même et de ne pas me plier à toutes les modes de marketing.

Ainsi pour réussir sa « bonne résolution » il est nécessaire d’avoir du temps ou de se ménager du temps. Ce temps est plus ou moins long selon la nature du projet (se mettre au sport ou changer de vie) et se décompose en 5 étapes.

Etape 1 : Motivé !

Qu’est-ce qui me pousse à vouloir prendre cette résolution, à quel sacrifice suis-je prêt. Est-ce un simple défi ou un besoin essentiel ?

Cette réflexion préalable est indispensable pour savoir ce qui vous alimente dans la réussite de votre projet.

A partir de demain j’arrête de fumer ! Seuls ceux qui ont déjà réfléchit longuement et murit la réflexion (même si certains n’en ont jamais parlé à quiconque avant de passer à l’acte) en sont capables et voici pourquoi…

Etape 2 : S’informer

Parce qu’avant de se lancer dans une bonne résolution vous avez besoin d’informations ! Vous n’avez pas forcément de coach sportif ni de coach «perdre du poids ». Une résolution c’est un projet que vous réalisez.

Vous devez donc avoir suffisamment d’éléments pour mettre en œuvre un plan d’action. Si vous partez sur un régime vous avez certainement besoin de comprendre comment fonctionne le corps humain et d’analyser votre nutrition actuelle pour pouvoir la changer.

Pour le sport vous avez besoin de savoir combien de temps dure une séance, à quel endroit et à quel moment vous pouvez pratiquer.

Attention néanmoins à ne pas rester bloqué à cette étape, vous n’aurez pas toujours réponse à toutes les questions que vous vous posez.

Etape 3 : Se préparer et visualiser

Super vous savez quel régime vous allez suivre, il est temps de planifier tout cela.

Mais d’abord je vous invite à visualiser votre cuisine d’aujourd’hui avec vous dedans, c’est fait ?

Maintenant imaginez vous dans cette même cuisine dans 5 mois.

Alors ? Ah oui les paquets de Finger ne sont plus dans l’armoire planqués sous les torchons, et regardez-vous, vous vous trouvez mieux n’est-ce pas ?

La visualisation est un excellent exercice pour se préparer et atteindre son objectif. Tous les sportifs le font consciemment (ou inconsciemment). Ils visualisent le placement de la balle sur le terrain avant de jouer le coup au tennis, une descente avec tous les obstacles pour les skieurs, les figures à effectuer pour les parachutistes.

Vous aussi vous pouvez visualiser et améliorer cette visualisation au fur et à mesure de votre préparation.

Etape 4 : S’entraîner ou tester

Quasi simultanément à l’étape 3 l’entrainement, ou phase de test selon la nature du projet, permet de se mettre en action et d’expérimenter.

Nous avons tous (pour les fumeurs) eu cette expérience d’arrêter un jour… et de ne tenir que quelques heures au mieux quelques jours. Pourtant ce sont souvent ces premières fois qui nous ont permis de comprendre les étapes précédentes. Parce que nous sommes tous différents, nos motivations, nos interprétations des informations, nos émotions et nos visualisations sont différentes et nous devons en permanence nous ajuster.

Etape 5 : Célébrer

Bravo vous avez réussi ! Récompensez-vous (sans tomber dans une autre addiction…) et continuez jusqu’à ce que vous ayez changé vos habitudes en profondeur…

Bravo vous avez échoué ! Recommencez vous êtes sur la bonne voie. Inutile de vous mettre la rate au court-bouillon, vous n’étiez sans doute pas complètement prêt mais vous avez acquis de l’expérience qui vous sera précieuse par la suite. Conseil : analysez ce qui a bien fonctionné et ce qui n’a pas bien fonctionné.

Voilà il est temps pour moi de vous souhaiter une excellente année 2019, pleine de résolutions, de projets et de bonheurs à accomplir… et n’hésitez pas à donner vos trucs et astuces pour réussir en commentaire !

Créer une entreprise, changer de vie

Créer une entreprise, changer de vie

Créer ou reprendre une entreprise c’est prendre une décision radicale, une décision dont les conséquences ne sont souvent pas mesurées. Et heureusement, une part d’inconscience est nécessaire pour se jeter dans le grand bain et apprendre à nager.

Pour le créateur d’entreprise c’est un chemin qui débute souvent dans l’euphorie, enfin il va prendre en main son destin, prendre ses propres décisions, conduire sa vie, conduire son changement de vie.

Quelque soit le résultat, l‘expérience est riche, forte, elle conduit au dépassement de soi, elle permet en quelques mois d’en apprendre plus qu’en quelques années passées dans une entreprise.

La réussite d’une création d’entreprise passe le plus souvent par l’accompagnement de l’entrepreneur par une structure d’accompagnement (pépinière d’entreprise, Airdie, BGE…) la famille, des coachs, des experts, des associés.

L’accompagnement prend alors des formes diverses : soutien actif dans les périodes de financement, aide à la décision, brainstorming, appui moral dans les moments de creux et de doutes (vous le savez, vous le vivez). Et les études réalisées le montre, le taux de réussite (de survie) à 3 ans des projets passe en moyenne de 50% à 80%.(1)

Pour l’entrepreneur il est crucial de trouver cet appui, de trouver l’appui qui lui convient le mieux par rapport à son projet. Il doit pouvoir se ressourcer, travailler son leadership, intégrer son rôle de chef d’entreprise.

C’est pour cela que nous faisons notre la citation de Nelson Mandela

« Aucun de nous, en agissant seul ne peut atteindre le succès »

(1) les 3 facteurs clés de réussite pour les TPE / PME sont : l’accompagnement, l’ouverture du capital et l’internationalisation.

Se faire du bien : célébrer

Se faire du bien : célébrer

Capter les énergies positives nécessite parfois de couper la radio, la télé, les réseaux sociaux puis d’aller à la rencontre des autres.

Certaines semaines nous paraissent durer mille ans, et d’autres viennent récompenser ces mille ans de labeur.

Aujourd’hui j’ai envie de partager deux expériences successives qui nous rappellent que célébrer c’est nous faire du bien.

TOASTMASTER : apprendre à parler en public

Tout d’abord, mardi soir, j’ai été invité par un ami à participer sur Lyon à une soirée « Toastmaster ». Le principe est simple, il s’agit de parler en public.

Première phase de 2 minutes 30 secondes maxi pour trois candidats tirés au sort qui improvisent chacun sur une question posée par le président de la soirée, deuxième phase de 5 à 7 minutes pour 3 candidats qui ont préparé une intervention et enfin dernière phase qui consiste à présenter les évaluations des orateurs.Le moment fut plaisant, convivial, l’encouragement est de rigueur, les membres s’applaudissent, se reconnaissent des qualités et n’hésitent pas à apporter des pistes d’amélioration pour atteindre l’objectif : prendre confiance et mieux maîtriser sa parole en public, apprendre en faisant.

C’est aussi un travail d’équipe dans lequel chaque membre s’engage à prendre un rôle dans l’organisation et le déroulé de la soirée, gardien du temps, orateur, président, évaluateur, bref du mouvement et de l’énergie, un moment dont on ressort rechargé, la célébration y contribue fortement !

Patrice Canayer, grand témoin de la soirée Alès Audace

Alès soutient l’Audace

Mercredi, retour à Alès où j’ai eu le plaisir de participer à la 7ème édition du concours Alès Audace, cette fois-ci en étant candidat aux côtés de Chloé Rivière et Abdeslam Chaoui dans le projet « Pôle Image – Alès Cévennes » porté par Lionel Guichard. Projet récompensé, à notre grande joie, du 5ème prix du concours général, un bel encouragement et soutien pour le « Pôle Image », qui vise à devenir, sur la base d’un collectif, un pôle d’excellence.Alès Audace, c’est aussi un grand témoin, cette année Patrice Canayer, entraîneur et manager du Montpellier Handball Club qui a su développer la notion de performance, celle du dépassement de soi, celle de la réalisation d’un objectif et la notion de performance durable qui vise à reproduire cette performance dans le temps.

A l’appui de son expérience de la compétition de très haut niveau, Patrice Canayer a illustré comment autour de la performance il y a le talent, le travail, l’entraînement mais aussi les phases de récupération indispensables pour ne pas contre performer. Comment le travail d’équipe se révèle dans les temps forts quand chacun au même moment monte son niveau, ne commet pas d’erreur et réussit en quelques minutes décisives (sur un terrain de handball) à faire la différence.

J’ai retenu plus particulièrement que pour Patrice Canayer, il n’y a fondamentalement pas de différence entre le sport et l’entreprise, qu’il s’agit de faire avancer des équipes, d’accompagner des leaders (par des coachs, amis, structures d’accompagnement, la famille…) , et d’amener chacun à sortir de sa propre zone de confort pour être plus innovants et performants que ses concurrents.

Une belle soirée, un souffle d’énergie, d’entrepreneuriat qui illustre le faire, le travail, l’engagement, les rencontres et expériences qui nous enrichissent grâce en particulier à la célébration de projets en devenir, de réussites personnelles ou collectives et d’entreprises performantes.

Les lauréats et candidats du concours à découvrir sur www.ales-audace.fr

  • Défis Terroir pour Garoma, pour le Laboratoire de transformation de légumes bio, pour Cévennes.love et les Halles Bio de Vézénobres (aussi prix du public).
  • Pour le concours général : Le Garage des Cévennes, Clean Bill, PCS Connect, Ceven’Games et le Pôle Image Alès Cévennes
  • Pour le coup de coeur du jury : EVO PODS

A vos agendas : Ateliers Intelligence Collective

A vos agendas : Ateliers Intelligence Collective

Manager, chef d’entreprise, leader, vous avez envie de ré-enchanter votre management ?

Michèle Vielfaure-Chapuis et Yann Riché, coachs certifiés C&T, vous proposent 3 dates et 3 villes différentes du Gard pour venir expérimenter l’intelligence collective en vivant des processus de coachings.

+d’infos

Michèle Vielfaure-Chapuis – Au nom du Sens

Tél : 06 40 40 26 41 – coaching.cm@orange.fr – www.kelsens-c.com

Yann Riché – Lab Conseil

Tél : 06 17 17 17 26 – yriche@lab-conseil.fr – www.lab-conseil.fr

Atelier 35 €TTC – Buffet optionnel 15 €TTC

Vente de billets en ligne

2018, la promesse de l’Aube ?

2018, la promesse de l’Aube ?

Les coutumes, les rites font partis intégrantes de nos sociétés. En ce début d’année, les cérémonies de vœux vont se multiplier, et d’ailleurs, je me dois, mais aussi et surtout j’ai plaisir à vous souhaiter une bonne et heureuse année 2018, le bonheur et la santé.

Bonheur et santé, car les deux dépendent à la fois de nos capacités à les cultiver et les deux dépendent aussi de facteurs exogènes, de la chance, du patrimoine éducatif et génétique…

J’ai débuté l’année de façon « exceptionnelle », en allant au cinéma, au programme « la promesse de l’aube », adaptation du roman autobiographique de Romain Gary, de sa relation avec sa mère et de son incroyable destin, la promesse faite de réaliser le destin que sa mère avait pour lui : écrivain, héros de la France et ambassadeur.

Ce film, le roman, montre la tragédie de la mère, les hauts, les bas, les doutes du fils, ses chances et son acharnement, ses sacrifices, avec, toujours ancrés en eux, la foi dans le destin de Romain et leurs amours réciproques.

Cela montre qu’un destin est aussi une affaire de cerveau, Romain Gary considère qu’il n’est pas seulement « né du ventre de sa mère mais aussi de son cerveau, elle l’a façonné selon son désir » (Mireille Sacotte en présentation du livre dans « Légendes du je » aux éditions Gallimard).

A l’aube de cette année 2018, les vœux peuvent devenir des promesses, pas simplement des résolutions qui ne tiendront que quelques jours, des promesses que nous nous répétons pour atteindre un idéal, un but, une raison d’exister, non pas pour lutter contre l’ennui, mais pour donner du sens à nos actions et nos engagements.

C’est sans doute là que se trouve mon vœux le plus cher, voir mes proches, ma famille, mes amis, mes relations être ce qu’ils veulent être, agir dans la conscience du sens.

C’est aussi cela qui importe pour les dirigeants d’organisations, petites ou grandes, pour les cadres, pour les salariés : donner du sens à un engagement, à sa vie professionnelle et personnelle.

Alors je souhaite à chacun pour 2018 que cette année vous donne du sens, et pour cela je vous invite à explorer l’une des trois pistes dessinées par Victor Frankl* :

  1. accomplir une œuvre ou une bonne action
  2. connaître et aimer quelqu’un ou quelque chose
  3. permettre à la victime d’une situation désespérée de se dépasser et de se transformer

Bonne Année

*Victor Frankl – Découvrir un sens à sa vie avec la logothérapie – Les éditions de l’Homme

Faire l’avenir

Faire l’avenir

Bienvenue sur Lab Conseil,

Pour ce premier article, pour cette première lecture, si vous arrivez sur le site de Lab Conseil, j’ai seulement voulu mettre en lumière une citation d’Henri Bergson :

« L’avenir, ce n’est pas ce qui va nous arriver, mais ce que nous allons faire. »

La critique souvent entendue, souvent réelle, des chefs d’entreprise envers les financiers, les banquier et envers les experts comptables qui réalisent les analyses, est de regarder via le compte de résultat et le bilan dans le rétroviseur au détriment du projet d’avenir.

Un entrepreneur veut partager une vision de son entreprise à un horizon de 3, 5  ou 10 ans. Et il veut emmener avec lui son personnel, son banquier et son comptable et tous ceux qui partagent sa vision du futur. Peut être qu’il partira à la conquête des Indes pour découvrir l’Amérique, peut-être fera t-il naufrage dans un tribunal de commerce, peut-être sera-t-il couvert des ors d’une levée de fonds ?

Qu’importe finalement le résultat puisqu’il n’est jamais connu. Ce qu’il faut retenir c’est que, du port on voit l’horizon et derrière l’horizon, une même ambition, celle de vivre ses rêves.

 

Yann Riché